VTT en Ardèche

Saint Montan, Bourg Saint Andéol

Les dolmens du Laoul

vtt en Ardèche : Les dolmens du Laoul

Une boucle que j'aime bien, qui essaie de minimiser les passages caillouteux, de maximiser les monotraces ombragés, afin de vous faire apprécier cette région assez aride, voire ingrate pour le ride. Une parenthèse touristique dans le "Bois des Géantes".
Départ du radier submersible de Valescure à Saint Montan. Attention à la clôture électrique basse au bout du champs précédant la montée régulière sur sentier le plus souvent ombragé, préférable à l’infâme GR42. On la quitte pour un sentier de chasseur offrant un beau point de vue sur le ravin de la Coutelle. Au sommet, on poursuit par la limite de forêt domaniale que l'on quitte par une jolie traversée dans le bois, afin de rejoindre le "Chemin neuf". La piste montante nous amène à un agréable sentier sommital qui s'embroussaille quelque peu, notamment au moment de redescendre dans le vallon. On peut éviter cette partie en empruntant le premier sentier descendant à gauche sur le Chemin neuf (indiqué sur carte IGN). Il est assez linéaire, mais ombragé, puis rejoint une piste qu'il suffit de remonter sur 80m pour retrouver la trace. Le single du ruisseau de Lauzas est un petit bijou de la région (tout est relatif). La remontée par le vallon de Sardagne est longue, parfois assez caillouteuse, mais régulière et ombragée. On traverse la route pour un mignon sentier descendant vers la DFCI, pour revenir sur le GR4F et le très joli (mais caillouteux et parfois affouillé par les sangliers) single de la chapelle de Chalon. Petit challenge trialistique sur des marches, avant un court poussage, puis redescente rapide sur sentier assez varié. Second challenge sur une rude montée qui risque de finir par un second poussage... Le vallon de la combe de Tian succède à cette piste sans grand intérêt, pour aboutir au troisième challenge : la dalle du Pont de Malpas et la remontée sur l'autre rive, à descendre impérativement à pied si vous n'avez pas le niveau technique. Remontée un peu fastidieuse mais facile par la piste, que l'on quitte pour entrer dans "le bois des Géantes" au niveau d'un coude à gauche (panneau indicateur et dolmen un peu plus à l'ouest ). Monotrace sympa, parfois caillouteux (non ?). Obliquer à gauche après un cairn symbolique pour un court errement dans le bois. Dès que l'on débouche sur un espace dégagé, il suffit de suivre les cairns pour découvrir les 5 dolmens assez bien conservés. On rejoint la piste pour remonter l'étonnante Combe des Journées : quasi horizontale et en terre. Poussage/portage sur une centaine de mètre pour déboucher sur le plateau. Liaison sur large piste pour rattraper le très beau sentier entre la D4 et la route forestière de la ligne. La descente sur le Rimouren demande un peu de vigilance. Après une petite recherche d'itinéraire , court poussage pour remonter les lacets caillouteux. On retrouve goudron et pistes jusqu'au centre de vacance d'Imbourg, où l'on emprunte le sentier jaune-blanc qui longe, en le surplombant, le ruisseau éponyme. La vigilance est de mise car le sentier magnifique est souvent étroit, caillouteux et fréquenté en saison.

Avis des Bikers

Soyez le premier à donner une appréciation sur ce parcours

 

Les dolmens du Laoul

En faire plus... ou moins

De tous les départements français, seul l’Aveyron abrite plus de dolmens que l’Ardèche, qui en compte plus de 800. À Bidon, la nécropole du “Bois des géantes” abrite six de ces grosses pierres classées Monument Historique depuis 1889. Autrefois en évidence car implantés dans des zones dégagées, les dolmens sont aujourd’hui dissimulés au beau milieu d’une garrigue qui a depuis longtemps repris ses droits.
Ils ont été dressés par les hommes du Néolithique (2 500 avant J.-C) pour y faire reposer leurs morts. Ces mégalithes sont des tombes partagées. Les restes de 80 personnes, de l’ambre, des coquillages et des pierres orientales ont été retrouvés dans la tombe dite de “La Tour” que vous aborderez en premier.

Si vous souhaitez voir un dolmen plus imposant, rendez vous au dolmen de Champ-Vermeil (4,50 m sur 3,10 m), à 1km du Bois des Géantes, sur la commune de Bidon. Lorsqu'on se dirige vers Bidon par la D201, le sentier d'accès est sur la droite, 800 mètres après la bifurcation entre la D358 et la D201.
Les dolmens les mieux conservés et les plus grands d'Ardèche, sont ceux du Ranc de Figère (dont l’un avec une dalle de couverture de plus de 13 tonnes), sur la commune de Labeaume.

Tous les étés, l’office de tourisme de Bourg-Saint-Andéol propose de partir à leur découverte.

La légende...

Longtemps, les hommes se sont demandé comment leurs ancêtres avaient pu soulever de telles charges. Pour répondre à ces interrogations, ils ont inventé des légendes, transmises oralement pendant des siècles : ainsi le bois de Laoul aurait été peuplée par des géants dotés d’une force surhumaine et capables de soulever de telles dalles de pierre. Aujourd’hui, les archéologues présument du système permettant de dresser les dolmens, mais la nécropole a conservé le nom “le Bois des géantes”.

Un clic sur l'icone de droite affiche le profil du parcours.

 

à voir proche de Saint Montan, Bourg Saint Andéol