Randonnée Equestre et VTT en Ardèche

vtt en Rhône Alpes : randonnee equestre chateauneuf de vernoux

Les chevaux pieds nus

Ces randonnées ont été réalisées avec des chevaux non ferrés : une jument comtoise et un hongre typé mérens. Cela est possible car ils vivent toute l'année dans de grands parcs avec pas mal de portions caillouteuses. De plus car ils baladent régulièrement, à la journée ou à la 1/2 journée, sur des pistes ou chemins ardéchois très caillouteux.

Je les pare moi-même, en moyenne tous les mois.
Ma jument comtoise de 16 ans (2014) a été ferrée 11 ans. Je dispose d'une paire d'hippo-sandales pour ses antérieurs, des Boa achetées au printemps 2012 6 mois apres son déferrage. Si elle reste quelques jours dans des près mouillés, elle ne peut pas s'en passer dans les caillous, idem même par temps sec apres 2 ou 3 jours de rando.
Mon hongre de 9 ans est nettement moins sensible aux pierres qu'elle. Toutefois j'ai acheté une paire d'Old Mac's G2 avant ma 2ème rando. Lors de la 1ère rando de 10j, il n'a jamais boité, mais le 8ème jour il est devenu sensible aux pierres (alors qu'avant il cherchait rarement les bords des chemins). Je lui mets les Old Mac's G2 sans les guêtres comme les Boa : RAS, mais on n'a eu ni boue ni terre. Selon les chemins, je mets les hippo-sandales entre zéro et 2h par jour, parfois un peu plus à ma comtoise.
Plus bas, vous verrez les Boa qui ont 2 ans 1/2 et environ 300km : elles semblent "éternelles" malgré le poids de la comtoise. Mais même chaussée, cette jument choisit toujours attentivement l'endroit où elle pose les pieds ! Elle est particulièrement lente dans les descentes caillouteuses.
Si vous envisagez de mettre des hippo-sandales type basket toute la journée, attention elles sont réputées moins bien résister aux cailloux. Renseignez-vous auprès de votre vendeur, et prévoyez éventuellement une paire de rechange dans le véhicule d'intendance.

Emile Brager, émérite randonneur au long cours, préconise de marcher à pied dans toutes les descentes, ce qui soulage le cheval sans fatiguer le cavalier. Sans appliquer à la lettre ce principe, nous marchons souvent dans les descentes et systématiquement si le revètement est abrasif ou dans les caillous, cela nous évite parfois de mettre les sandales.

Mes chevaux sont à l'herbe toute l'année, et même pendant la rando ils n'ont en général aucun complément alimentaire.

L'équipement

Suite à la 1ère rando pieds-nus, je ne mets plus de sacoches sur les flans de la comtoise ; elle rase beaucoup trop les arbres au bord des chemins ! Elle a donc des fontes, et de petites sacoches de troussequins très pratiques avec 2 gourdes. Ainsi nous n'avons pas eu à faire de couture à l'étape.
Pour l'autre cheval, j'ai un tapis de selle à velcro, seul maintien latéral des sacoches, donc pas d'attache succeptible de casser. Il suffit de repositionner parfois les sacoches lorsqu'on entend un "scratch" retentissant, et qu'elles ne tiennent plus que par un coté et la fixation derrière la selle.
Et oui les pieds-nus c'est des contraintes, mais ça se gère.
Grâce au véhicule d'intendance nous n'avons dans nos sacoches que pique-nique, 2 gourdes, un coupe-vent, et selon la météo une polaire, un protège-sac à dos (en guise de protège selle, si on doit marcher sous la pluie) et un poncho. Et bien sur les hippo-sandales.

hypposandale-boa-300km hyppo-sandale boa après 300km

Les parcours équestres

La longueur des étapes est évidemment variable. Elle est surtout fonction de la situation géographique des hébergements équestres, et du dénivelé. La distance idéale se situe entre 20 et 27 km. Certaines étapes font plus de 30km, mais elles sont fatigantes pour les chevaux et longues pour les cavaliers. Nous ménageons une journée de repos tous les 4 à 5 jours. Nous nous déplaçons avec GPS + cartes au 25000ème.

Presque toutes les étapes avaient systématiquement été repérées en VTT par mon conjoint avec un "regard pieds-nus". Il connait bien les chemins que je parcours régulièrement et ceux que mes chevaux préfèrent ! Il assurait le transport de nos bagages d'un gîte à l'autre.

Les parcours VTT

Il est délicat, voire ennuyeux, d'effectuer le même parcours en VTT qu'avec les chevaux pour plusieurs raisons. Les étapes sont courtes, elles empruntent le plus souvent de larges pistes, à la montée comme à la descente. On ne peut tenir compagnie aux cavaliers que sur de brèves distances car les chevaux, le plus souvent au pas, sont lents. De plus il faut déplacer le véhicule de gîte en gîte. Le plus pratique et le plus convivial consista à se rendre en voiture au gîte suivant, le matin, après que les cavaliers aient brossé leur chevaux. Cela permet de récupérer tous les effets, repérer les accès, et revenir à VTT sur la trace du jour. On se retrouve ainsi, grosso modo, à mi-chemin pour pique-niquer ensemble. Il reste à revenir par une autre trace pour effectuer un parcours plus long et plus ludique. Les cavaliers ont une clé du véhicule pour prendre leurs affaires. Inconvénient : cela fait rouler un peu tard ce qui n'est pas gênant sur le plateau. Avantage : la fin du parcours ainsi repérée peut être modifiée en cas d'imprévu (bp de cailloux, sentier fermé...). Une autre option consiste évidemment à effectuer une boucle au départ, avec un rendez-vous éventuel sur la trace pour pique-niquer, puis se rendre en voiture à l'arrivée. J'aime également effectuer 2 ou 3 sauts de puce en voiture, et rejoindre les cavalier(e)s pour les accompagner qq km, faire des photos, bavarder... Puis rejoindre le véhicule par une boucle, à la recherche de nouveaux sentiers, et réitérer la manoeuvre un peu plus loin.

Circuits et randonnées équestres proposés

Les informations diffusées sur Yadugaz07.com s'adressent à des pratiquants confirmés, parfaitements autonomes dans leur progression, capables de comprendre le vocabulaire spécialisé, d'évaluer les dangers potentiels et de faire face à des imprévus. Ces informations ne sont pas contractuelles et présentent un caractère hautement subjectif, conditionnées par le niveau technique de leur auteur, sa maîtrise du pilotage, la météo, etc.... Elles sont purement indicatives et ne peuvent en aucun cas se substituer à une connaissance appronfondie du milieu et de ses pratiques, ni à un topo qu'il faut vous procurer lorsqu'il est disponible.

En France l'immense majorité des parcours traverse des propriétés privées. Comportez vous donc en invité, soyez tolérant et compréhensif envers les autres utilisateurs de pleine nature (les chasseurs par exemple... sans qui bien des sentiers seraient embroussaillés). Sachez que toute détérioration et atteinte au droit de propriété entraînent classiquement l’annulation du droit de passage et, par là même, la suppression de la balade.

 
Liste des 2 randonnées équestres actuellement décrites

De Vernoux à Satillieu

RandonnéeAnnéeNb joursDistD+Résumé
Tour des Boutières201411250.0km5683mAvec mes 2 chevaux pieds-nus et un ami, nous avons réalisé cette boucle en partant de chez nous (vers Meysse) jusqu'à Lias, ...
Entre Ouvèze et Doux20148176.0km4480mPour des chevaux pieds nus, cette boucle, en très grande partie sur du granit, nécessite impérativement d'avoir des ...
 

 

Les chemins privés

 

Les voies privées ne sont ouvertes au public que si le propriétaire l'y autorise, et, en vertu de son droit de propriété, celui-ci peut interdire à quiconque tout droit de passage ou d’accès à ces chemins. Il peut clore ce chemin. L’usage lui est réservé ainsi qu’à ses ayants droits.

Cette faculté n’est pas toujours facile à mettre en oeuvre du point de vue matériel. Le plus souvent le propriétaire tolère le passage des promeneurs. Mais ce n’est qu’une tolérance à laquelle le propriétaire peut, à tout moment, mettre fin.

La volonté de garder au chemin son caractère privé peut se traduire dans les faits par la pose d’une grille, chaîne, portail ou panneau « voie privée, passage interdit ». Toute voie munie d'un de ces dispositifs, même ouvert, est réputée interdite à toute forme de circulation. Toutefois, la plupart des jugements estiment que la pose de panneau est insuffisante pour dégager la responsabilité du propriétaire... encourageant ainsi les interdictions de précaution. Une clôture constitue la seule manifestation reconnue de la volonté de jouir de son bien de façon exclusive.

De manière simplifiée, la plupart des citadins pratiquants le vtt ne tolèreraient pas le passage de randonneurs dans leur jardin. Et pourtant la quasi totalité des terrains où nous évoluons sont les (grands) jardins de propriétaires privés... Souvent lorsque ces derniers vendent à des "citadins" les sentiers et chemins deviennent interdits : le massif du Lubéron en est un exemple caricatural !


vtt en ardèche : vtt st cierge la serre

 

Quelques règles

Les pratiquants utilisant les traces GPS du site sont seuls responsables des accidents pouvant leur survenir, ou entrainant le préjudice d’un tiers. Ils doivent naturellement s'assurer au préalable que les sentiers sont praticables, à leur niveau et ne comportent pas de sections interdites : propriétés privées sans droit de passage, arrêté préfectoral temporaire ou définitif d'interdiction, etc...

Informez toujours un proche de votre itinéraire

La responsabilité de Yadugaz07.com ne peut être retenue en cas d'accident sur les chemins cités sur le site

Les traces GPS

Toutes les traces GPS proposées dans ce site ont été parcourues par l'auteur et sont issues d'un GPS Garmin Etrex 30. Cependant, elles ont, le plus souvent, été allégées pour s'afficher dans un temps raisonnable. Il faut toutefois garder à l'esprit que la précision du tracé reste variable selon la couverture nuageuse, le relief (effet canyon), la végétation (forêt dense), le nombre et l’élévation des satellites disponibles. Si, dans des condition optimales, la précision est de l'ordre de 10m, une dégradation temporaire de la précision pouvant atteindre 100m pendant quelques minutes est possible à tout moment. Une panne de cette belle électronique, ou de sa source d'énergie est également envisageable. La carte au 25000, que vous aurez pris la précaution d'emporter, sera un atout précieux dans ce cas, et vous permettra de pallier à la disparition ou l'interdiction d'un sentier.